Bouture de Passiflore : comment s’y prendre pour en faire une ?

La Passiflore est une fleur souvent prisée pour son aspect décoratif. Mais encore faut-il planter cette fleur dans les règles de l’art. Dans l’optique d’obtenir de belles passiflores, il est crucial d’avoir une idée des démarches à suivre pour réussir son bouturage. Grâce à cette fiche pratique, voyons de plus près la procédure à suivre pour effectuer la bouture de passiflore. 

Qu’est-ce que le bouturage ?

Pour faire pousser certaines espèces de plantes à fleurs comme les passiflores, il faut procéder de deux manières différentes. La première est celle qui consiste à faire pousser la plante à base d’une graine. La graine doit être introduite dans un germoir composé de terreau et de sable favorisant le drainage.

Il faut finalement repiquer la plante dans un pot ou directement en terre après deux semaines. La seconde manière permettant de faire pousser les passiflores est celle qui nous intéresse davantage ici, c’est la plus rapide et la plus efficace. 

En effet, le bouturage de la passiflore est une démarche assez aisée qui ne nécessite qu’une branche de la fleur et un milieu approprié. Il est important que la branche en question porte un nœud d’où émergeront ses racines. Le bouturage peut se faire dans l’eau comme sur terre et ceci pendant une saison propice. 

Saisons et milieux appropriés pour la bouture de passiflore 

Les passiflores ne sont pas des plantes à faire pousser en période glaciale. L’hiver n’est donc pas la meilleure saison pour faire croître ces types de fleurs. Pour réussir le bouturage d’une passiflore, l’idéal serait, d’opter pour une période estivale. En effet, durant cette période, la température est moins basse. 

Le bouturage des passiflores ne supporte pas les températures trop élevées ou trop basses. Lorsqu’on doit choisir une saison sur cette base, l’été serait le plus approprié, autrement dit, entre juin et septembre. La bouture s’applique aux passiflores de tout âge. Pour ce qui concerne le milieu de la bouture, il existe un bon nombre de choix. En effet, le bouturage peut se faire dans un milieu solide (terre directe, pot) ou liquide (bocal d’eau).

Le bouturage dans l’eau 

Pour ce type de bouturage, un bocal ou un récipient pouvant contenir de l’eau est requis. Veillez à ce que l’eau utilisée soit non toxique, c’est-à-dire sans produit chimique. L’idéal serait de ce fait d’opter pour l’eau de pluie au détriment de celle de robinet qui contient des substances chimiques. 

Ces substances proviennent des produits utilisés pour la purification de l’eau. Contrairement à l’eau de robinet, celle de pluie ne contient aucun produit chimique, mais juste de l’azote, indispensable aux plantes. À présent, sélectionner une branche de passiflore de telle sorte qu’elle contienne un nœud. 

Nœud par lequel la plante poussera ses premières racines. Plonger alors la branche de passiflore sectionnée dans l’eau continue dans le bocal. À cette eau, ajouter du charbon pour la maintenir à l’état de pureté. À défaut de faire usage du charbon, changer l’eau environ toutes les deux semaines pour éviter sa saturation. Alors, combien de temps, il faudra pour repiquer la plante en terre ou dans un pot. 

Bien évidemment, le choix dépend de la croissance des racines de la branche. Si les racines provenant de la tige croient et atteignent une longueur d’approximativement 2 ou 3 cm, le repiquage pourra être effectué. 

Le bouturage direct sur terre

Pour procéder à un bouturage direct sur terre, il faut préparer le pot ou le bac dans lequel on prévoit le faire. À l’instar de la bouture dans l’eau, il faut également sectionner une branche de passiflore d’approximativement 20 cm avec un nœud. 

Il faut s’assurer que cette branche soit dépourvue de fleurs, car elles peuvent épuiser la plante lors de son étape de croissance initiale. Pareil pour les feuilles, on doit juste en garder une seule rangée. Il peut arriver que la branche choisie ne croit pas, alors pour maximiser ses chances, choisissez plusieurs branches qu’on repique au moment opportun.

Pour le bouturage, le pot doit contenir du terreau destiné à une fleur en début de croissance et non celui destiné à une fleur déjà mature. Après que le pot est recouvert du terreau approprié, introduisez s’y la branche sectionnée en creusant un trou dans le terreau grâce à un bâtonnet. Une fois la branche introduite dans le terreau, essayer de refermer le trou autour d’elle sans pour autant l’étouffer. Pour finir, arroser convenablement le terreau.  

En définitive, le bouture de passiflore est un processus assez aisé qui peut se faire de deux différentes manières. Ainsi, on peut procéder à un bouturage dans l’eau ou à un bouturage direct sur terre.

Previous post Utilisation de l’acide chlorhydrique dans les WC : Avantages et inconvénients