Quelle est la meilleure méthode pour construire une terrasse surélevée sans risque de fissures ?

L’arrivée des beaux jours coïncide souvent avec l’envie d’aménager son espace extérieur pour en faire un lieu de détente privilégié. Pour vous permettre de profiter au mieux de votre extérieur, créer une terrasse surélevée peut être une excellente idée. Cependant, la construction d’une terrasse demande une certaine méthodologie et des connaissances précises pour éviter tout risque de fissures. Alors, comment faire ? Quelle est la meilleure méthode pour construire une terrasse surélevée sans risque de fissures ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Bien choisir son matériau de construction

Tout d’abord, avant même de commencer les travaux, il faut choisir le matériau qui constituera votre terrasse. Le choix du matériau est crucial car il détermine non seulement l’aspect esthétique de votre terrasse mais aussi sa durabilité et sa résistance aux intempéries. Parmi les matériaux les plus couramment utilisés, on trouve le bois, le carrelage et les dalles de béton.

Sujet a lire : Les avantages du nettoyage et démoussage de toiture pour votre maison

Le bois reste un choix populaire pour sa chaleur et son côté naturel. Cependant, il nécessite un entretien régulier pour résister aux agressions extérieures. Le carrelage offre une grande variété d’options en termes de couleurs, de styles et de prix. Cependant, il peut être glissant lorsqu’il est mouillé et nécessite une pose minutieuse pour éviter les fissures. Les dalles de béton, quant à elles, sont très résistantes et offrent une grande longévité. Cependant, elles peuvent être plus coûteuses et plus lourdes à manipuler.

Opter pour une bonne préparation du sol

Une fois que vous avez choisi le matériau pour votre terrasse, la préparation du sol est l’étape suivante. Une bonne préparation du sol est essentielle pour éviter les problèmes de fissures et d’infiltration d’eau.

A découvrir également : Niveau laser : les différents types disponibles sur le marché

Pour ce faire, il est recommandé de réaliser un terrassement en enlevant la terre sur une profondeur d’environ 15 à 20 cm. Cette opération permet d’avoir une surface de travail stable et d’éviter les mouvements de terrain qui peuvent causer des fissures. Ensuite, il est nécessaire de poser un géotextile pour éviter la pousse des mauvaises herbes et pour drainer l’eau de pluie. Enfin, une couche de gravier est ajoutée pour assurer une bonne stabilisation du sol.

Utiliser des plots pour assurer une bonne étanchéité

L’utilisation de plots est une technique efficace pour assurer une bonne étanchéité de votre terrasse surélevée. Ces derniers permettent de surélever la terrasse et d’éviter ainsi le contact direct avec le sol, limitant ainsi les risques d’infiltration d’eau.

Il existe différents types de plots : les plots réglables, les plots fixes et les plots à vérin. Les plots réglables permettent d’ajuster la hauteur de la terrasse en fonction du terrain, les plots fixes ont une hauteur prédéfinie et les plots à vérin permettent un réglage très précis de la hauteur. Le choix du type de plot dépend donc de la nature de votre sol et de vos besoins spécifiques.

Prévoir un bon système de drainage

Un bon système de drainage est essentiel pour éviter les problèmes d’humidité et les fissures sur votre terrasse. En effet, l’eau qui s’accumule sur la surface de la terrasse peut causer des dommages importants et augmenter le risque de fissures.

Pour cela, il est recommandé de prévoir une pente d’au moins 2% sur votre terrasse pour faciliter l’évacuation de l’eau. De plus, il est important de prévoir des évacuations d’eau, comme des gouttières ou des caniveaux, pour éviter l’accumulation d’eau sur la surface de la terrasse. Enfin, l’utilisation de matériaux drainants, comme le gravier ou le sable, peut également aider à gérer l’eau de pluie.

Estimer le coût des travaux

Enfin, avant de vous lancer dans la construction de votre terrasse, il est important d’estimer le prix des travaux. Le coût d’une terrasse surélevée dépend de plusieurs facteurs, tels que la taille de la terrasse, le matériau choisi, le type de sol, la complexité des travaux et le tarif de la main d’œuvre.

En règle générale, il faut compter entre 50 et 150 euros le mètre carré pour une terrasse en bois, entre 60 et 200 euros le mètre carré pour une terrasse en carrelage et entre 50 et 100 euros le mètre carré pour une terrasse en dalles de béton. Cependant, ces prix peuvent varier en fonction de la région et de la qualité des matériaux choisis.

Le choix entre une terrasse en bois naturel ou en bois composite

En termes de matériaux pour la construction de votre terrasse surélevée, le bois reste une option privilégiée. Il offre une esthétique naturelle et chaleureuse qui s’intègre parfaitement dans un environnement extérieur. Cependant, il est important de distinguer deux types de bois : le bois naturel et le bois composite.

Le bois naturel, comme le teck ou le pin, est apprécié pour son aspect authentique et sa robustesse. Cependant, il nécessite un entretien régulier avec des produits spécifiques pour préserver sa couleur et sa résistance aux intempéries. De plus, si vous optez pour une essence exotique, le prix de la terrasse peut rapidement grimper.

Le bois composite, quant à lui, est un mélange de fibres de bois et de résines plastiques. Ce matériau offre l’aspect esthétique du bois tout en étant beaucoup plus résistant et durable. De plus, il nécessite très peu d’entretien et est disponible en plusieurs coloris. Néanmoins, le bois composite est généralement plus cher que le bois naturel.

Dans tous les cas, que vous choisissiez du bois naturel ou du bois composite pour votre terrasse surélevée, il est recommandé de prendre en compte la provenance du bois et son impact sur l’environnement.

Construire une terrasse sur pilotis vs une terrasse sur plots

Lorsque l’on parle de terrasse surélevée, deux options s’offrent à vous: la terrasse sur pilotis et la terrasse sur plots. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépendra de vos besoins, de votre budget et de la configuration de votre terrain.

La terrasse sur pilotis est soutenue par des piliers enfoncés profondément dans le sol. Cette méthode de construction est idéale pour les terrains en pente ou instables, car elle permet une meilleure répartition du poids de la structure. Cependant, la construction d’une terrasse sur pilotis nécessite un permis de construire et les travaux peuvent être plus coûteux et plus longs.

La terrasse sur plots, quant à elle, repose sur des supports en plastique réglables appelés plots. Cette méthode de construction est plus simple et plus rapide à mettre en place, et ne nécessite généralement pas de permis de construire. De plus, les plots permettent une excellente évacuation de l’eau et limitent le contact direct entre le sol et la terrasse, ce qui réduit les risques de pourrissement et de fissures. Cependant, cette solution peut être moins adaptée pour les terrains en forte pente.

Conclusion

Construire une terrasse surélevée nécessite une réflexion approfondie sur le choix du matériau, la préparation du sol, l’utilisation de plots pour l’étanchéité, la mise en place d’un système de drainage efficace et l’estimation du coût des travaux. Que vous optiez pour une terrasse en bois naturel ou une terrasse en bois composite, une terrasse sur pilotis ou une terrasse sur plots, veillez à respecter les différentes étapes de construction et à choisir des matériaux de qualité pour garantir la durabilité de votre terrasse. Avec une bonne préparation et une mise en œuvre soignée, vous pourrez profiter de votre terrasse sans craindre les fissures et bénéficier d’un espace extérieur agréable et durable.